Pourquoi faire célébrer des saintes Messes?

célébrer des saintes messes-notre-dameA tout moment de l’année, prier pour les chers défunts et pour les âmes du purgatoire est un acte de charité.

Faire célébrer des saintes messes pour les âmes des défunts, est pour elles une marque de reconnaissance et un grand soulagement : elles les assistent dans les purifications de l’esprit pour leur permettre d’entrer le plus tôt possible au ciel et dans la jouissance sans fin de la vision de Dieu.

Les Saintes messe peuvent aussi être célébrées pour les êtres vivants, pour les personnes en difficulté, pour les malades, pour la conversion d’un être cher ou pour marquer des dates significatives de notre vie, comme des anniversaires, le jour de nos fêtes patronales, nos anniversaires de mariage.

La célébration de la sainte Messe nous permet de présenter nos intentions au Seigneur.

Pour les défunts on peut célébrer des messes grégoriennes, qui consistent en 30 messes consécutives.

On peut également demander des Neuvaines ou des Triduum (9 ou 3 messes consécutives) pour une intention particulière.

messe-cura-de-ars…« Chaque sainte Messe a une valeur infinie, immense que nous ne pouvons comprendre complètement : elle réjouit toute la cour céleste, soulage les pauvres âmes du purgatoire, fait descendre sur terre toutes sortes de bénédictions et glorifie Dieu plus que toutes les souffrances des martyrs réunies, que les pénitences de tous les saints et que toutes les larmes qu’ils ont versées depuis le commencement du monde et tout ce qu’ils feront jusqu’à la fin des siècles».

(Saint Jean-Marie Vianney, Saint Curé d’Ars, Sermon sur la sainte Messe)

Pourquoi convient-il de donner une obole pour la célébration d’une sainte Messe ?

Si la Messe a une valeur infinie, comment pouvons-nous la payer ?

Par l’obole on n’achète pas le Sacrement, on n’achète pas et on ne paie pas la Messe, qui par elle-même a une valeur infinie. On ne peut pas non plus la comparer à un salaire ou à une rémunération. L’obole doit être comprise comme une offrande que l’on remet dans les mains de l’Eglise, pour qu’elle l’utilise à répandre le bien et contribue à l’entretien des ministres du culte et à son activité apostolique.

La Congrégation pour le Clergé a publié le 22 février 1991 le Décret Mos Iugiter, sur les rétributions des messes, où elle explique et réglemente leur usage. Ainsi ce Décret nous rappelle que c’est une coutume habituelle dans l’Eglise, comme l’écrit le Pape Paul VI dans « motu proprio Firma in traditione » que les fidèles, animés par leur sens religieux et ecclésial, veuillent unir, par une participation plus active à la célébration eucharistique, un apport personnel , contribuant ainsi aux nécessités de l’Eglise et en particulier au soutien de ses ministres.

Nous suggérons que l’offrande soit :

  • Pour chaque sainte Messe au moins de 10 euros.
  • Pour un triduum (3 saintes Messes) : 30 euros.
  • Pour une Neuvaine (9 saintes Messes) : 90 euros.
  • Pour un cycle de Messes grégoriennes (30 saintes Messes) : 300 euros.

Pour transaction bancaire: LU060029510110038700 ( Nom: Servantes du Seigneur et de la Vierge de Matará)

Si vous voulez commander des Messes pour un défunt et recevoir une petite carte pour envoyer a sa famille ou bien  savoir quel jour sera célébré la sainte messe pour vos intentions, contactez les sœurs contemplatives :

 Tel. 24527256

mon.hildegardadebingen@servidoras.org

 

Les commentaires sont clos.