Servantes du Seigneur et de la Vierge de Matará (SSVM)

servantes-du-seigneur

L’Institut Servantes du Seigneur et de la Vierge de Matará, SSVM, est une communauté religieuse de droit diocésain, fondée par le Père Carlos Miguel Buela le 19 mars 1988 à San Rafael, Argentine.  Cet institut et l’Institut du Verbe Incarné (IVE), avec le Tierce Ordre Séculaire, forment notre Famille Religieuse du Verbe Incarné.  Les deux instituts religieux partagent le même charisme et ont des constitutions jumelles, et chacun a des branches actives et contemplatives.  Ses membres sont des religieux qui professent les vœux de chasteté, pauvreté, et obéissance, et un quatrième vœux d’esclavage à Marie, comme les membres de la branche masculine.

« Le plus important est qu’elles sont – ou doivent être – d’authentiques épouses de Jésus-Christ et, ainsi  le but principal de leur vie est de traiter d’amour avec Jésus-Christ.  S’il manque cela, tout le reste est de trop. Et tout le reste, sans cela, ne sert que peu. » (P. Carlos Miguel Buela, Servidoras I)

Nous voulons nous fonder sur Jésus-Christ, qui est venu dans la chair, et uniquement sur le Christ, et toujours le Christ, et le Christ en tout, et le Christ en tous, et le Christ-Tout, parce que la pierre est Christ et personne ne peut mettre une autre fondation. (SSVM, Constitutions, 7)

Le Père Buela a fondé cet Institut avec « l’unique désir de donner à Jésus-Christ des épouses selon son Cœur » ; c’est pour ça que la vocation principale des religieuses est d’être épouses de Jésus-Christ et mères des âmes par les vœux de la consécration, réalisant ainsi sa propre féminité.

Avec la profession religieuse elles engagent toutes leurs forces pour évangéliser la culture.  De là l’amplitude de l’apostolat, puisqu’elles s’engagent dans l’annonce de la Parole de Dieu dans toutes ses formes : dans l’étude et dans l’enseignement dans des universités et écoles ; par moyen des publications ; dans la catéchèse et les patronages ; par moyen des missions populaires et Exercices Spirituels ; dans l’éducation et formation chrétienne des enfants et jeunes , dans les œuvres de charité avec les plus nécessiteux (les enfants abandonnés, les handicapés, les malades, les personnes âgées, etc.).

Les commentaires sont clos.